Mon test de livre photo sur SAAL Digital

Cela faisait quelques temps que j’avais vu, notamment sur Instagram ou Twitter, par l’intermédiaire de mes amis, la possibilité offerte par SAAL Digital de tester gratuitement leur livre photo. J’ai postulé avant de partir en vacances, puis dès mon retour je me suis empressé de récupérer le bon d’achat qu’ils m’avaient offert ! Chose promise, chose due…. Tatatata ! Voici le compte-rendu !

Il m’a fallu un petit mail pour me présenter et donner l’adresse de mon site, suite à quoi SAAL Digital a accédé à ma demande de test et m’a envoyé un bon d’achat d’une valeur de 40 euros. Ce bon d’achat étant valable 4 semaines, j’aurais mieux fait de faire acte de candidature à mon retour de congés ! Bon là, il m’a fallu faire vite pour l’utiliser.

Une fois le bon d’achat récupéré, il m’a fallu télécharger puis installer le logiciel. Jusque là, rien de très compliqué. L’installation s’effectue facilement, sans mauvaise surprise.

Le premier lancement du logiciel fut un peu plus compliqué. La prise en main ne fut pas immédiate. L’interface est assez austère au premier abord, et pas forcément très intuitive. Au final, j’ai réussi à faire ce que je voulais, mais il m’a fallu tâtonner un peu. Une des raisons principales est également le fait de ne pas forcément avoir une idée précise de ce que l’on souhaite : Si vous voulez aller plus vite et être plus efficace dans la conception de votre livre photo, je vous conseille de réfléchir un peu à votre projet en vous posant des questions simples : Quel format, quelle orientation, quelles photos vais-je y mettre etc. Cela facilitera grandement votre démarche et la mise en page, car le logiciel n’est pas forcément force de proposition là dessus. Ce n’est pas une mauvaise chose, au contraire, mais c’est vrai qu’il vaut mieux réfléchir avant à ce que l’on souhaite.

Par exemple, j’ai un peu galéré au début pour modifier la couleur de fond de toutes les pages, insérer correctement une photo et bien la dimensionner, en respectant les marges de coupe. Une fois que l’on a compris les principes de fonctionnement, l’agencement du livre s’effectue sans difficulté.

Un aperçu de l’interface du logiciel

Pour le contenu, j’ai choisi une bonne trentaine de photos, un « échantillon » représentatif de mon travail. Je n’ai pas seulement repris ma série « Les Urbains« . J’ai commencé avec cette série, puis j’ai présenté des photos de rue noir et blanc sur d’autres thèmes, des sujets différents, pour finir par présenter quelques images en couleur. Je me suis fait une sorte de portfolio, tout en essayant de lier les images entre elles. Ainsi je peux tester différents rendus et avoir un livre qui synthétise mon travail sur les 2/3 dernières années.

Au niveau de l’éditing, j’ai choisi d’associer les images par paires : Des paires de photos qui fonctionnent entre elles, par leur format, et également parce qu’il y a un sujet, un thème commun entre les deux. J’ai trouvé cela plutôt amusant et au final je trouve l’ensemble assez cohérent, je vous laisserai juger par vous même. J’ai choisi une seule image par page pour une meilleure présentation.

Pour insérer mes 34 photos, il m’a fallu rajouter 4 pages par rapport au livre de « base ». 

Le livre tiens, parlons-en. Au début de sa conception, on a le choix entre plusieurs options : Couverture matelassée ou non, brillante ou avec des textures différentes, pages mates ou brillantes, affichage du « code-barres » ou non (là… j’ai un peu tiqué car il faut payer 5 euros pour enlever le code barres… J’ai bien compris l’argument commercial, mais 5 euros, je trouve ça un peu cher, bref). On peut également choisir le nombre de pages, et recevoir son livre dans un joli coffret cadeau. Pour ma part, voici les options retenues :

  • Couverture non matelassée brillante;
  • Pages mates;
  • Sans code-barres;
  • 26 pages par défaut

Une fois les images agencées, la mise en page effectuée, je suis passé au téléchargement.  Celui-ci m’a paru rapide, au regard du volume des photos originales. A voir si le logiciel ne compresse pas les images en fonction de la taille souhaitée (je pense que oui). Place au paiement, où j’ai eu à peine à m’acquitter des frais de port grâce au bon d’achat offert.

Il n’y avait plus qu’à attendre 🙂 !!

La livraison fut rapide (4/5 jours ouvrés à partir de la commande). Le livre était bien emballé, à l’abri des chocs. Passons à la qualité du livre maintenant.

  • La couverture rigide mate fait son plus bel effet et inspire confiance :
la couverture du livre

Les pages sont cartonnées (donc rigides, un très bon point) et légèrement granuleuses. Leur texture met vraiment en valeur les images. J’ai été vraiment séduit par la qualité d’impression :

des associations d’images…
des arbres sous diverses formes…
un peu de couleur

Le noir et blanc est très très bien restitué. La couleur aussi, là où il est plus difficile (à mon humble avis) d’avoir un bon résultat quand on passe par un imprimeur.

En conclusion : Je remercie SAAL Digital pour m’avoir permis de tester leur livre photo. Objectivement, j’ai vraiment été séduit par la qualité du produit, et tous ceux à qui je l’ai montré également. Si vous avez un livre photo à faire, je vous recommande vivement de passer par eux, ils sont très sérieux.

Les points d’amélioration pourraient être le logiciel, que j’ai trouvé un peu vieillot, et le prix de certaines options que j’ai trouvé un peu onéreuses. Pour le reste, c’est du tout bon.

Voici une petite vidéo postée sur Instagram où vous pourrez entrevoir toutes les pages de mon livre. A bientôt 😉

 

Just received my photobook from Saal Digital ! Great first impressions… My review will coming soon on my blog.

Une publication partagée par Alexandre Fedi (@alexandrefedi) le

Facebooktwittermail

3 commentaires sur “Mon test de livre photo sur SAAL Digital

  • 31 août 2017 at 17 h 50 min
    Permalink

    Merci pour ce retour détaillé, c’est toujours très agréable de voir les photos sur papier, et la qualité semble au rendez-vous. Le logiciel par contre, il rigole pas, on se croirait dans windows 95 😉 Mais c’est le résultat final qui compte, bien sur. Est-il possible d’inclure un peu de texte ?

    Reply
    • 22 octobre 2017 at 21 h 35 min
      Permalink

      Hello Esther, oui on peut inclure autant de texte que l’on souhaite. J’avoue n’avoir pas exploré toutes les possibilités, je voulais quelque chose d’assez minimaliste de toute façon.

      Reply
  • 2 septembre 2017 at 14 h 13 min
    Permalink

    J’ai trouvé également le logiciel un peu vieillot.
    Très joli livre photo, j’avais bien aimé la qualité. J’aime bien le mode d’ouverture à plat entre les pages.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *