De la couleur dans Paris

Vous le savez peut-être, ou pas, mais l’une de mes envies en 2017 était de faire plus de photos de rue en couleur.

En effet, j’avais entamé une série en 2015 que j’ai baptisée « Les Urbains », qui représente les citadins au cœur de leur environnement. Je me suis imposé plusieurs contraintes pour la réaliser, des images graphiques, des jeux de lumière… Et du noir et blanc. Je me suis tellement investi dans cette série, qui au début n’en était pas une, que je me suis mis à voir mon tout autour de moi sous cet angle, au point que j’ai eu peur à un moment de ne plus pouvoir en sortir. Je n’ai pas envie d’avoir une style trop « stéréotypé » (sans arrogance aucune), parce que je fais de la photo pour m’amuser, pour prendre du plaisir, et je ne souhaite pas tomber dans une forme de routine ou de monotonie en allant m’enfermer dans un style trop particulier.

Le noir et blanc a une grande force. Mais cela peut aussi être limitant. Enfin c’est mon avis, bien que je ne compte pas m’arrêter d’en faire. Bref !

Je suis plutôt content car j’ai fait pas mal de photos en couleur en couleur en 2017. Peut être pas autant que je l’aurais voulu, mais beaucoup plus qu’en 2016. Et j’ai conservé certaines particularités que j’apprécie et qui étaient déjà présentes dans mes images : La lumière, les ombres, les formes.

Voici quelques photos prises dans Paris en cette fin d’année 2017 donc, en couleur 🙂 La matière d’une nouvelle série ? Pas impossible…

Facebooktwittermail

3 commentaires sur “De la couleur dans Paris

  • 7 janvier 2018 at 22 h 08 min
    Permalink

    Couleur ou N&B finalement moi je ne pose plus la question, ce qui compte c’est la photo, l’intention que l’on veut faire passer.
    Dans cette série à part la première elle ne me semble pouvoir fonctionner qu’en couleur.

    Reply
  • 8 janvier 2018 at 12 h 35 min
    Permalink

    Tes photos couleurs sont très jolies, les idées bien trouvées et puis comme tu gardes des ombres très fortes, ça donne un petit plus en terme de tonalités globales !

    Reply
  • 15 janvier 2018 at 20 h 09 min
    Permalink

    Ce sont toujours des urbains dans des ombres et lumières marquées, mais la couleur donne du dynamisme. On pourrait aussi identifier la série par « une touche de bleu » qui se retrouve dans chaque photographie…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *